Rechercher
  • Astrid

Découverte du parcours d’Alexis Minchella, le créateur du podcast “Tribu Indé” (1/2)

Alexis Minchella est le créateur du podcast “Tribu Indé”. En l’espace de neuf mois, il a déjà diffusé 34 épisodes pour échanger sur le quotidien des indépendants, partager leurs expériences, leurs conseils, et toujours sous un angle hyper concret. Il raconte la genèse et les premières étapes qu’il a suivies pour mener à bien ce projet.



Bonjour Alexis, peux-tu présenter ton parcours ?


J’ai 26 ans et j’ai terminé mes études en école de commerce en 2017. Après un séjour en Asie, je trouve rapidement un poste de Content Marketing Manager dans une startup. Pour compléter mon expérience, je commence à réaliser en parallèle des missions en tant qu’indépendant les soirs et les week-ends. Cela me plaît ! Je quitte mon statut de salarié pour me lancer à temps plein début 2019.


J’ai aujourd’hui deux activités complémentaires : mon activité en freelance autour du Content Marketing (stratégie et production) et le podcast Tribu Indé.


Parle moi plus de ton podcast : pourquoi as-tu décidé d’en lancer un ?


Depuis quatre ans, j’écoute énormément de podcasts et j’adore ce format : cela me permet de comprendre en profondeur les sujets abordés et de mieux découvrir l’univers des invités.


Je suis très curieux, je cherche toujours à apprendre plus. En tant que freelance, je me posais naturellement beaucoup de questions sur le sujet mais il y avait assez peu de ressources en France. Il existait quelques contenus bien entendu créés par des médias ou des entreprises qui gravitent dans l’écosystème freelance. Dans le premier cas, l’angle était souvent large, avec un manque d’ancrage dans la réalité et de conseils actionnables. Dans le second, les propos étaient biaisés par la promesse des entreprises.


Suite à ce constat, j’ai eu l’idée de lancer mon propre podcast. Personnellement, je m’étais fixé 10 épisodes, me disant “Après, je verrai bien..!”. Neuf mois plus tard, j’ai diffusé 34 interviews, à raison d’une par semaine (sauf pendant les vacances d’été). Je comptabilise au total plus de 95 000 écoutes avec une moyenne de 2 500 écoutes par épisode.


"En l'espace de 9 mois, j'ai déjà diffusé 34 épisodes pour un total cumulé de 95 000 écoutes."

L’objectif de ce podcast est de déconstruire les mythes autour du freelancing et de la création de contenus en France. Quand on pense freelance, on a deux biais. Le premier, c’est de se dire que ces personnes-là travaillent sur une plage à l’autre bout du monde, à moitié en vacances. De l’autre on voit souvent le freelancing comme un statut précaire. On vit avec la pression des prix. Ce n’est pas la réalité d’un grand nombre de freelances. Avec mes invités, je partage sur leur quotidien, les challenges auxquels ils sont confrontés et leurs solutions.


C’est une expérience très positive qui m’apporte beaucoup, notamment sur ma façon de poser des questions, de réfléchir, sur ma capacité à exprimer des idées de façon claire et concise. Enfin, cela m’apporte de la visibilité, de la crédibilité et m’ouvre la voie à des projets annexes.


Quelles étapes as-tu suivi pour lancer ton podcast ?


En amont du lancement de mon podcast, j’ai passé du temps à réfléchir et à poser sur papier le concept que je viens de te décrire.


Pour moi, c’est une étape primordiale qui permet de ne pas s’égarer, de garder un vrai fil conducteur, une vision claire sur le long terme.


Voici le type de questions auxquelles j’ai répondu :

  • Pourquoi est-ce que je crée ce podcast ?

  • Quel est mon objectif avec ce podcast ?

  • En quoi est-il différenciant ? Quelle est sa valeur ajoutée ?

  • Quel est son ADN (par exemple : est-ce un podcast inspirationnel ou au contraire très opérationnel) ?

  • Quel type d’invités est-ce que je souhaite recevoir ? Selon quels critères ?

  • Quelle histoire globale je veux raconter ? Quel est le fil conducteur ?


J’ai listé toutes les idées que j’avais, fait le tri et affiné le projet petit à petit.


En parallèle, j’ai aussi contacté des podcasteurs pour être conseillé sur le matériel à choisir.


Ensuite, il m’a fallu identifier les personnes à interviewer, principalement via mon réseau personnel. En février, j’avais 3 épisodes enregistrés d’avance et je publiais ma landing page pour donner une visibilité au podcast. Sur cette page, les visiteurs pouvaient laisser leurs emails pour être avertis lors de la sortie des épisodes. Après quelques partages sur les réseaux sociaux et dans des groupes dédiés, en une semaine, j’avais récupéré 70 adresses.


En mars 2019, le podcast “Tribu Indé” était lancé !


A ton avis, pourquoi les podcasts sont-ils devenus si populaires ?


De nos jours, nous sommes sur-sollicités par la publicité et par la multitude de contenus que l’on trouve sur les réseaux sociaux. Or, notre attention est limitée. On parle du phénomène de “surcharge informationnelle” ou “d’infobésité”.


L’avantage du podcast est qu’il permet aux personnes d’avoir une attention partagée, chose beaucoup plus difficile avec un article ou une vidéo. C’est donc un format qui permet de réaliser une activité en parallèle et très pratique à suivre lors des temps de transport par exemple.


“L’avantage du podcast est qu’il permet d’avoir une attention partagée.”

Ensuite, les podcasts sont géniaux pour créer de la proximité. Ils permettent de créer de l’intimité avec les auditeurs.


Enfin, c’est aussi un médium qui reste assez récent, et comme toute nouveauté, les personnes et les marques ont envie de tester. Cela suscite plus d’intérêt pour les contenus créés sous ce format.


Pour finir, quels sont tes podcasts favoris ?


J’ai longtemps suivi les podcasts :

  • Nouvelle Ecole” d’Antonin Archer qui va à la rencontre d’entrepreneurs, artistes, sportifs, créatifs inspirants (projet terminé en Octobre 2018)

  • Génération Do It Yourself” de Matthieu Stefani

J’aime également beaucoup “Les Baladeurs”, le podcast produit par Les Others. Récemment, j’ai découvert la version française de Business Wars (Guerre de Business). C’est excellent. La première saison retrace la rivalité entre Nike et Adidas, depuis leur création. C’est un podcast super bien produit.


Paradoxalement, depuis que j’ai lancé mon propre podcast, je prends moins de temps à écouter ou découvrir de nouveaux podcasts. Il faut que ça change !


Merci Alexis !

Pour compléter cet article et entrer plus dans le “concret” de la création d’un podcast, je vous invite à lire la suite de l’interview d’Alexis, disponible dès le jeudi 19 décembre.


Dedans, il nous parlera :

  • Des critères pour choisir ses invités,

  • Des objectifs qu’il s’est fixés,

  • Du matériel et logiciels de base à avoir

  • De ses conseils pour se lancer,

  • Du sponsoring...


Pour en savoir plus sur Alexis :

-> Son profil LinkedIn

-> Son site personnel

Je profite de ces dernières lignes pour vous parler du projet "Podz." :

https://podz.app/


Podz. est une application qui conseille chaque jour 3 podcasts sélectionnés pour vous, en fonction de votre humeur et du temps que vous avez devant vous. Vous pouvez d'ores et déjà vous inscrire sur leur site pour être les premiers informés de la sortie de l'application, prévue au 1er trimestre 2020.

92 vues

©2019 by astridseulliet.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now